Le
Béton
27/05/2013
Accueil FAQ du béton Pourquoi du béton ? Les ponts en béton Les Grands Ouvrages Bétonnage par temps froid Calcul du béton armé Outils de calcul Download Définitions/lexique Applications iPhone Plan du site Commentaires & Flux Actualités Références : Contact Forum Définitions/lexique A Définitions/lexique A © 2009 st-ds mentions légales
Abrams (cône d') : Moule tronconique utilisé pour la mesure de la plasticité du béton frais. L'essai consiste à remplir le moule de béton frais. Après démoulage, l'affaissement naturel du béton mesuré par la perte de hauteur est une indication de son ouvrabilité: inférieure à 3 cm le béton est considéré comme très ferme (béton à vibrer), 5 à 9 cm comme un béton ferme, 10 à 15 cm comme un béton plastique (béton armé mis en place dans des coffrages), et 16 cm ou plus comme un béton très plastique (béton pour voiles, dalles ou coffrages très ferraillés): NF P 18 -451 . Synonyme: slump-test, essai d'affaissement.

absorption atomique (analyse par) : La mesure de l'absorption du rayonnement d'une source monochromatique par les éléments chimiques d'un échantillon porté à très haute température dans une flamme ou dans un four électrothermique permet d'en évaluer la concentration. Cette technique est applicable à de nombreux éléments chimiques en effectuant la mesure avec des rayonnements spécifiques à chacun d'eux.
La mesure s'effectue sur des solutions diluées après minéralisation et mise solution des matériaux solides. Voir : minéralisation.

accélérateur de durcissement : Adjuvant du béton ou des mortiers introduit dans l'eau de gâchage afin d'accélérer le durcissement.

accélérateur de prise : Adjuvant du béton ou des mortiers introduit dans l'eau de gâchage afin de diminuer le temps de prise en accélérant l'hydratation du ciment.

adjuvant : Produit chimique incorporé à faible dose (moins de 5 % de la masse du ciment) dans le béton ou le mortier, afin de modifier certaines de ses propriétés. L'incorporation se fait soit avant, soit pendant le mélange, soit au cours d'une opération supplémentaire de malaxage.

AFNOR : V. Normalisation.

AFNOR CERTIFICATION : AFNOR CERTIFICATION est une société anonyme, filiale du groupe AFNOR, notifiée par l'état français, pour effectuer les tâches se rapportant aux procédures prévues par la Directive Européenne Produits de la Construction (chapitre V) : délivrance de l'attestation de conformité CE aux Normes ou aux systèmes de gestion de la qualité.
Pour les ciments disposant d'une norme européenne harmonisée, le règlement d'application décrit l'organisation mise en place pour assurer et gérer la certification de conformité CE: aux normes NF EN 197-1 et NF EN 197-2.
Le LEMVP (Laboratoire d'Essais des Matériaux de la Ville de Paris) assure les missions d'inspection et d'essais, ainsi que la gestion administrative.

agent de mouture : Appelé plus familièrement "aide au broyage". Ce sont des produits destinés à faciliter le processus de broyage à l'état de quelques centaines de grammes par tonne de ciment produit.

agrégat : Fragment généralement de roche, utilisé comme granulat d'un béton ou d'un mortier. Le terme granulat est mieux adapté. Voir: granulat

aiguille Vicat : voir: temps de prise

alcali : Nom donné aux hydroxydes de métaux alcalins tels que soude (NaOH), potasse (KOH)... Ils sont solubles dans l'eau et fortement basiques. L'ammoniaque (NH4OH) est considérée comme un alcali volatil.

alcalins (Na2Oeq) : En termes de ciment, les éléments chimiques alcalins potassiques ou sodiques sont présents sous forme de sels (principalement sulfates et chlorures). Leur teneur s'exprime sous forme d'oxyde: K2O et Na2O. Afin de ramener les deux composés au niveau de leur teneur molaire il est établi une concentration totale équivalente à l'oxyde de sodium : Na2Oeq = Na2O + 0,657*K2O (en poids)

apparent (béton) : Béton dont la peau n'est revêtue d'aucun parement qui viserait à occulter son aspect.

architectonique (béton) : Béton qui, par sa forme, sa teinte et sa texture, participe pleinement de la qualité architecturale d'un ouvrage, par opposition à un béton caché, dont le rôle ne serait que structurel. Souvent, le parement fait l'objet d'un traitement de mise en valeur esthétique (bouchardage, striures par sciage, éclatement thermique superficiel, etc.).

argile : Sédiment compact et imperméable devenant plastique, malléable, et plus ou moins thixotrope en présence d'eau. Selon sa finesse, elle présente des caractéristiques physico-chimiques variables.
De composition à base de silico-aluminates, l'argile est présente dans les matières premières de la fabrication des ciments et de la chaux hydraulique (30 à 40%). Elle est présente en plus ou moins grande quantité dans les marnes. Les argiles sont généralement riches en impuretés (mica, quartz, granit...). Voir: marne.

armé (béton) : Béton dans lequel des armatures d'acier - fils, ronds, barres, treillis soudés, etc. -, judicieusement disposées, reprennent les efforts de traction.

assurance de la qualité (AQ) : Organisation (interne ou externe) de l'entreprise qui garantit la qualité du produit et des services prouvant que l'entreprise a la capacité de fournir la qualité requise par le client.






avis technique : Document officiel de constat d'aptitudes relatifs à un procédé, matériau, élément ou équipement de construction, en application de l'arrêté du 2 déc.1969. L'Avis Technique est établi à la demande du fabricant ou de l’importateur (le “demandeur”) si la technique ou le produit concerné est trop récent ou trop innovant pour avoir fait l'objet d'une normalisation, ou être intégré dans un Document Technique Unifié (DTU). Le CSTB assure aussi, de façon exclusive, la publication et la vente des Avis Techniques, soit à l'unité, soit en recueils (Cahiers du CSTB, Bulletin des Avis Techniques).
autoplaçant (béton) (BAP) : Béton qui n'a pas besoin de vibration pour être mis en place, du fait de sa grande ouvrabilité. Il est également nommé béton autocompactant, ou autonivelant (BAN).
autonivelant ou autonivelable : Se dit de mortiers ou bétons fluides qui sans être vraiment autolissants, sont étendus par simple passage d'une taloche ou d'une règle de maçon, pour donner une surface très plane.
autolissant : Qualificatif des enduits de ragréage ou de lissage des sols, qui ont pour particularité de se répartir facilement, à la lisseuse (certains même au balai), puis de se tendre en corrigeant d'eux-mêmes, par fluage, les inégalités laissées par l'outil d'étalement.
ATE (avis technique européen) : Un Avis Technique Européen est l'un des deux types de spécifications techniques au sens de la Directive Produits de Construction CE 89/106. Il approuve l'aptitude à l'emploi des produits innovants ne faisant pas l'objet d'une norme européenne harmonisée (autre type de spécification technique). Il est délivré par l'un des organismes habilités par la Commission européenne désignés par l'Etat dont il dépend: en France le CSTB.
Une fois l'agrément technique européen obtenu, un organisme notifié procède aux essais préalables et aux inspections et évaluations du système qualité mis en place. L'industriel a la responsabilité d'attester par un marquage CE apposé sur le produit, la conformité aux spécifications de l'avis (ou au guide d'agrément de la famille du produit).
A B C D E F G H I L M N & O P Q & R S & T & V