Le
Béton
27/05/2013
Accueil FAQ du béton Pourquoi du béton ? Les ponts en béton Les Grands Ouvrages Bétonnage par temps froid Calcul du béton armé Outils de calcul Download Définitions/lexique Applications iPhone Plan du site Commentaires & Flux Actualités Références : Contact Forum Définitions/lexique F Définitions/lexique F © 2009 st-ds mentions légales
faïençage : Phénomène de microfissuration régulière et superficielle de la peau des enduits et bétons, dû à un retrait superficiel trop important ou rapide.

farine : Nom donné à la matière première du four de cimenterie après broyage (la grosseur des grains correspond à celle de la farine du boulanger).

Féret :  l’ingénieur français Féret du XIXe siècle qui a définit des lois du béton liant la résistance à la composition. En savoir plus     

filtre à manches : Utilisé pour dépoussiérer les gaz, le filtre à manches est constitué de plusieurs centaines de manches de tissus placées dans plusieurs chambres disposées en parallèle. A leur traversés les gaz abandonnent leur poussière dans les poches qui sont vidées périodiquement et alternativement par frappage mécanique ou soufflage d'air à contre courant.

fines : Ensemble des grains (classe granulaire 0/63 µm) passant au tamis de 63 µm quel que soit le constituant auquel il appartient (sables, ciment, additions, fillers)

fines : Particules les plus fines de la matière. Utilisé pour désigner le flux de matière fine en sortie des séparateurs (par opposition aux gruaux ou refus).Voir: séparateur.

fissuration : Apparition de petites fentes à l'intérieur ou sur la peau d'un enduit, d'un mortier ou d'un béton, dues aux phénomènes de dessiccation et de retrait ou à des sollicitations excessives. Des fissures prévues et contrôlées n'affectent pas la durabilité d'un béton.

fluage : Déformation lente et irréversible d'un corps sous l'effet d'une force extérieure ou de son propre poids. Pour le béton, le risque de fluage - qui peut se manifester au jeune âge - diminue très rapidement dans le temps, avec l'accroissement des résistances. Les règles de calcul du béton armé prennent en compte forfaitairement les effets du fluage.

fluide (béton) : Béton d'une grande ouvrabilité.

fluidifiant : voir superplastifiant.

fluorescence X (analyse par) : Un faisceau de rayon X émis d'un tube puissant permet d'exciter les éléments constituant l'échantillon. Par fluorescence X les atomes excités réémettent à des longueurs d'ondes caractéristiques ; la mesure de leur intensité permet d'en obtenir la concentration.
Cette technique est utilisée pour déterminer la composition chimique des ciments ou des crus. Lors de l'analyse se déroulant en quelques minutes seulement, les échantillons sous forme de poudre compactée (ou diluée dans une perle de verre) sont soumis au faisceau de rayons X. Elle permet un contrôle rapide et très précis des différentes étapes de la fabrication du ciment.

formulation : Opération consistant à définir le dosage - en poids plutôt qu'en volume - des divers constituants d'un béton, afin de satisfaire aux exigences de résistance et d'aspect souhaitées.

frais (béton) : Béton dans la phase qui suit le malaxage et précède la prise, c'est-à-dire dans un état plastique qui permet son transport et sa mise en place. On apprécie l'ouvrabilité d'un béton durant cette phase de sa fabrication, en soumettant un échantillon à un essai d'affaissement au cône d'Abrams.

fumée de silice : Les fumées de silice sont un co-produit de l'industrie du silicium et de ses alliages. Elles sont obtenues par condensation de gaz SiO ou par oxydation de Si métal à la surface des fours d'électrométallurgie dont les fumées sont captées et filtrées. Ces micro silices sont généralement densifiées afin de faciliter les opérations de stockage et de manutention.
La fumée de silice se présente sous la forme de billes élémentaires sphériques de silice amorphe (Si02) dont le diamètre varie entre 0.1 et 0.5 micron.
Leur teneur en silice varie de 70 à 98 % selon l'unité de production et l'alliage élaboré. Dans les bétons, les fumées de silice interviennent selon 2 mécanismes:
- par un effet granulaire lié à la forme et à l'extrême finesse de la poudre
- par réaction pouzzolanique due à la haute teneur en silice amorphe.
A B C D E F G H I L M N & O P Q & R S & T & V