Le
Béton
27/05/2013
Accueil FAQ du béton Pourquoi du béton ? Les ponts en béton Les Grands Ouvrages Bétonnage par temps froid Calcul du béton armé Outils de calcul Download Définitions/lexique Applications iPhone Plan du site Commentaires & Flux Actualités Références : Contact Forum Définitions/lexique G Définitions/lexique G © 2009 st-ds mentions légales
gâchage : voir malaxage (Centrale de fabrication du béton).

gâchée : Quantité de béton frais obtenue à l'issue d'une seule opération de malaxage.

gélivité : Sensibilité d'un matériau au gel. La durabilité des bétons peut être affectée par les cycles de gel et dégel ainsi que par les sels de déverglaçage, du fait de leur porosité plus ou moins importante. L'utilisation d'un entraîneur d'air permet d'améliorer la tenue au gel d'un béton.

granulat : Constituant du béton. Ensemble de grains minéraux que l'on désigne, suivant leur dimension qui est comprise entre 0 et 125 mm (la dimension est la longueur du côté de la maille carrée du tamis à travers laquelle le grain peut passer) : fillers, sablons, sables ou gravillons. On distingue les granulats naturels issus de roches meubles ou massives lorsqu'ils ne subissent aucun traitement autre que mécanique et les granulats artificiels lorsqu'ils proviennent de la transformation thermique ou mécanique de roches ou minerais. Les granulats naturels peuvent être roulés, de forme arrondie d'origine alluvionnaire ou concassés, de forme angulaire issus de roches de carrière. La nature des liaisons entre les granulats et la pâte de ciment influence fortement la résistance du béton.

granulat concassé : Granulat issu du concassage de roches.

granulat léger : Granulat constitué de grains à structure poreuse et ayant une masse volumique réelle inférieure à 2000 kg / m3 (laitier expansé, argile expansée, etc.)

granulat lourd : Granulat ayant une masse volumique appréciable: supérieure à 3000 kg/m3 (barytine, ilménite, oxydes de fer).

granulat pour béton hydraulique : C'est un ensemble de grains minéraux commercialisés de dimensions comprises entre 0 et 125 mm, dont les caractéristiques sont conformes aux spécifications de la norme P18-541.

granulat roulé : Granulat d'origine alluvionnaire constitué de grains de forme arrondie.

granule : Bille de matière se formant sous l'effet de la rotation d'un plateau granulateur ou d'un four rotatif. La farine est granulée dans des granulateurs par injection d'eau et effet de la rotation avant d'être introduite sur la grille des fours cimentiers dits "à voie semi-sèche". Voir: "voie semi-sèche".

granulométrie : Mesure de la granularité d'un granulat, c'est-à-dire de l'échelonnement des dimensions des grains qu'il contient, par passage de celui-ci à travers une série de tamis à mailles carrées dont les dimensions sont normalisées.

granulométrie : (ou analyse granulométrique) c'est la mesure de la proportion des diverses tailles granulaires des grains d'une poudre d'un sable ou d'agrégats.

granulométrie laser : Technique permettant de déterminer dans une poudre, la taille et la proportion des particules de 1 micron à 200 microns (1 à 200 millièmes de millimètre) : grains de ciments par exemple. La déviation d’un faisceau laser, lorsqu’il traverse une suspension diluée de particules, est fonction de leur taille; une mesure de l’angle de déviation et de l’intensité du faisceau dévié permet l’évaluation de la concentration dans la poudre pour diverses dimensions de grains.
Dans le cas du ciment, quelques grammes de poudre sont soit dispersés dans de l’alcool soit soufflés au travers du faisceau incident. La taille des grains de ciment est essentielle puisque qu’elle détermine en grande partie les résistances des bétons après le gâchage.

gravillon : Granulat de diamètre compris entre 1 et 31,5 mm.

grenaillé (béton) : Béton dont la peau a subi, après durcissement, une projection violente de grenaille, c'est-à-dire de petites billes d'acier de dimension inférieure à 1 mm. Ce procédé décape le parement et produit un effet qui rappelle celui du sablage, en plus rugueux.

grésé (béton) : Béton dont la peau a subi, après durcissement, un grésage, c'est-à-dire une abrasion à la meule. Ce procédé uniformise le parement en supprimant les irrégularités superficielles dues au coffrage. Le grésage est l'une des premières opérations du processus de polissage.

gruaux : En cimenterie, particules de matière d'une taille supérieure à celle demandée. Voir séparateur.

gypse : Sulfate de calcium naturel ou sous-produit issu des industries de fabrication d'acide phosphorique ou d'acide citrique. Il est ajouté au ciment comme régulateur de prise.
A B C D E F G H I L M N & O P Q & R S & T & V