Mise à jour  : 27/05/2013
Accueil FAQ du béton Pourquoi du béton ? Les ponts en béton Les Grands Ouvrages Bétonnage par temps froid Calcul du béton armé Outils de calcul Download Définitions/lexique Applications iPhone Plan du site Commentaires & Flux Actualités Références : Contact Forum © 2009-2013 st-ds mentions légales
Définitions/lexique S & T & V Définitions/lexique S & T & V
  :

S.D.S Soft

S
sablage : Technique d'abrasion du parement d'une paroi durcie par projection à l'air comprimé d'un jet de sable. Selon la durée, la pression et la distance de cette opération, généralement pratiquée manuellement, l'érosion des granulats, donc l'homogénéité de la peau du béton, est plus ou moins importante. Le sablage peut être utilisé pour le nettoyage et l'entretien des ouvrages.

sable : Granulat 0/D de diamètre inférieur à 6,3 mm.

sable (béton de) : Béton dont les granulats sont uniquement constitués par le sable. Généralement utilisé localement dans les régions pauvres en gravillons.

sable de fonderie : Résidu de sable utilisé pour le moulage de pièces métalliques et réutilisé en cimenterie comme apport complémentaire de silice.

ségrégation : Perte d'homogénéité d'un mélange de différents constituants.

séparateur : En cimenterie, appareil disposé dans les ateliers de broyage pour trier la matière en sortie du broyeur entre fines et grosses particules. Les grosses particules sont renvoyées au broyeur pour être affinées. Les fines constituent la production. Un dispositif de réglage permet de faire varier la coupure de la séparation en taille des grains. voir: gruaux, fines.

silo : Réservoir de grande capacité, généralement cylindrique ; destiné à des matériaux secs (sables, ciments, etc.) : en acier ou en béton, chargé par le haut et déchargé par le bas, il est équipé de divers types de dispositifs d'extraction. Voir: trémie.

slump test : voir: cône d'Abrams.

spectre des armatures : Défaut d'aspect de la peau d'un béton, dû à la présence d'armatures trop proches de la surface, ou à leur mise en vibration.

superplastifiant : Adjuvant. Introduit dans un béton, mortier ou coulis peu avant le coulage, il améliore très nettement l'ouvrabilité du mélange, à rapport E/C constant. Les superplastifiants étaient auparavant appelés " fluidifiants ".

système qualité : Ensemble de l'organisation, des responsabilités, des procédures et des moyens nécessaires pour mettre en œuvre le management de la qualité. voir: assurance qualité

T
temps de prise (mesure) : Le temps de prise des ciments est déterminé par l'observation de la pénétration d'une aiguille dans une pâte de ciment de consistance normalisée (pâte "normale") et ceci jusqu'à une profondeur spécifiée (NF EN 196-3). Le dispositif dit "appareil de Vicat" permet de relever le temps qui sépare le début de la mise en contact de l'eau et du ciment : et le début de la prise (enfoncement de l'aiguille Vicat jusqu'à 4mm du fond) ainsi que la fin de prise (enfoncement quasi nul). Voir : demande en eau.

teneur en eau : voir E/C.

TEP : Tonne d'Equivalent Pétrole : quantité d'énergie thermique exprimée en supposant qu'elle est obtenue par la combustion d'une tonne de pétrole (par convention le pouvoir calorifique inférieur est pris égal à 10000 thermies par tonne).
L'utilisation de cette unité permet de ramener les quantités de divers combustibles au tonnage équivalent du point de vue dégagement thermique et de les additionner sur la même base.
Voir : PCI

thermie (Th) : Unité de quantité de chaleur. 1thermie= 1000 kilocalories= 1 000 000 calories.
Cette unité est remplacée par l'unité d'énergie le joule: 1thermie = 4,1855 Mégajoule (4 185 500 joules).
La consommation spécifique des fours de cimenterie s'évalue
- soit en Thermies par tonne de clinker (anciennes unités).
- soit en Giga joules par tonne de clinker (nouvelles unités).
Exemple : un four consomme 850 thermies par tonne de clinker soit l'équivalent de 3558 Mégajoules par tonne produite.

toupie : Camion équipé d'une cuve rotative inclinée dans laquelle le béton frais est maintenu en mouvement durant son transport vers le chantier.

tour de conditionnement : Tour disposée sur la sortie des fumées de la tour de préchauffage afin de les refroidir et humidifier afin d'optimiser le rendement de l'électrofiltre situé en aval. Voir: électrofiltre.

trémie : Dispositif de stockage en hauteur des matériaux en vrac (sables, granulats, ciment...) en acier ou en béton, tronconique en partie inférieure une trémie se termine par un dispositif de soutirage des matériaux par gravité.

tuyère : Dispositif de combustion placé dans l'axe du four rotatif alimenté en fuel, charbon, gaz ou combustibles secondaires. Les tuyères peuvent brûler simultanément plusieurs types de combustibles. Les débits peuvent atteindre sur les plus gros fours 15 à 20 tonnes par heure. Un soufflage d'air sous pression dans la tuyère assure le début de la formation et le modelage de la flamme (air dit "primaire"). Le reste de l'air de combustion provient de la récupération de l'air chaud obtenu au cours du refroidissement du clinker.

type de ciment : Élément d'une classification normalisée selon la nature des constituants d'un ciment. On distingue cinq types : Portland, Portland composé, de haut-fourneau, pouzzolanique, au laitier et aux cendres. Le marquage d'un sac de ciment précise également sa classe de résistance.

V
valorisation énergétique : Introduction dans le processus de production, de sous-produits, déchets ou combustibles à priori inutiles afin d'en utiliser le contenu calorifique pour la production de chaleur. Ces produits viennent en substitution totale ou partielle des combustibles primaires tels que charbon, fuel ou gaz. Leur utilisation permet d'économiser les ressources primaires en énergie, d'éviter leur destruction polluante et leur décharge dans le milieu naturel.
Par exemple en cimenterie, les pneus ou des solvants résiduaires constituent des combustibles pour le four.

valorisation matière : Introduction dans le processus de production, de sous-produits, déchets ou matériaux à priori inutiles afin d'en utiliser les éléments en complément ou substitution des matériaux habituels.
Par exemple en cimenterie l'utilisation de sables résiduels de fonderie comme source de silice pour ajuster la composition chimique de la matière première de la cuisson.

vibration : Opération de serrage du béton frais après sa mise en place, afin d'en améliorer la compacité. La vibration peut être interne ou externe au béton.

virole : Nom donné au cylindre du four rotatif.

viscosité : Caractéristique d'un matériau fluide tendant à s'opposer à son écoulement par gravité. Plus la viscosité d'un béton est faible, plus son ouvrabilité est bonne.

volume "normalisé" : Volume de gaz ramené aux conditions normales de température (273°K soit 0°C) et de pression (101,3 kPa soit 760 mm de Hg) en utilisant la loi des gaz parfaits PV=nRT. La valeur est notée Nm3.
A B C D E F G H I L M N & O P Q & R S & T & V